Découvrir l’hôtel Chelsea

Publié le 14 juin 2010

L’hôtel Chelsea peut être considéré comme un haut lieu mythique de la vie artistique new-yorkaise. Construit en 1883, il a été le lieu de résidence de nombreux écrivains, réalisateurs, acteurs ou musiciens, parfois pendant plusieurs années. Il a également servi de lieu de tournage à de nombreuses œuvres de fiction.
Dans un style victorien gothique avec des balcons en fer forgé, l’hôtel Chelsea en impose dans un quartier, où les théâtres pullulaient dans le passé. Quelques plaques apposées près de la porte indiquent fièrement aux passants quels hôtes célèbres ont logé entre ces murs.

En 1977, il a été le premier à être inscrit par la ville de New York sur la liste des bâtiments à préserver pour leur intérêt historique et culturel.

Où se situe-t-il ?

Cet imposant bâtiment se trouve dans le quartier de Chelsea au numéro 222 West de la 23ème rue, entre la 7ème et la 8ème Avenue. Il se trouve à peu de distance des galeries d’art de Chelsea, du Flatiron et d’Union Square.

Pour y aller en métro, vous emprunterez les trains 1, C ou E et descendrez à la station 23rd Street.

Aspects historiques

Dès la fin de sa construction en 1884, il constitue une coopérative d’habitations privées. Mais elle est rapidement mise en faillite à cause de difficultés économiques et du déplacement des théâtres vers d’autres quartiers. Il devient alors, en 1905, un hôtel qui accueille surtout des résidents pour de longs séjours. Depuis 1939, c’est principalement la famille Bard qui a dirigé l’hôtel Chelsea mais le 18 juin 2007, Stanley Bard a été démis de ses fonctions de manager à l’âge de 74 ans et sa famille a été mise en minorité (40%) par les deux autres actionnaires, Marlene Krauss et David Elder. Ils ont confié la gestion du Chelsea Hotel à une société.

Un peu de culture

La renommée de l’Hôtel Chelsea vient principalement de l’impressionnante liste d’artistes qui y ont séjourné.

Parmi les anecdotes les plus célèbres, citons que quelques chef d’oeuvres de la littérature y ont été écrit, comme Sur la route de Jack Kerouac et 2001, Odyssée de l’espace de Arthur C. Clarke.
Mais la liste des écrivains qui firent escale au Chelsea a de quoi donner le tournis : Mark Twain, Herbert Huncke, O. Henry, Dylan Thomas (qui y est mort d’alcoolisme), Paul Bowles, William S. Burroughs, Gregory Corso, Leonard Cohen, Arthur Miller, Quentin Crisp, Gore Vidal, Tennessee Williams, Allen Ginsberg, Robert Hunter, Jack Gantos, Brendan Behan, Robert Oppenheimer, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Bill Landis, Michelle Clifford, Thomas Wolfe, Charles Bukowski, Matthew Richardson, Peggy Biderman, Raymond Foye et René Ricard.

De plus, plusieurs auteurs y ont situé leur intrigue ou ont écrit à son sujet. Par exemples :

  • SEX de Madonna et Steven Meisel, Warner Books, 1992
  • Chelsea Hotel, Fifteen Years de Rita Barros, Camara Municipal de Lisboa, 1999
  • Chelsea Horror Hotel : A Novel de Dee Dee Ramone, Thunder’s Mouth Press, 2001
  • Legends of the Chelsea Hotel, Ed Hamilton, Thunder’s Mouth Press, 2007
  • Hotel Chelsea Atmosphere, Linda Troeller, Blurb, 2007
  • Netherland de Joseph O’Neill, Pantheon books, 2008

De nombreux acteurs et réalisateurs y sont aussi passé : Stanley Kubrick, Shirley Clarke, Cyndi Coyne, Mitch Hedberg, Miloš Forman, Lillie Langtry, Ethan Hawke, Dennis Hopper, Eddie Izzard, Kevin O’Connor, Uma Thurman, Elliott Gould, Jane Fonda, Rebecca Miller qui y a grandi, Gaby Hoffmann et sa mère Viva, muse d’Andy Warhol et Edie Sedgwick.

Plusieurs films y ont d’ailleurs été tournés :

  • The Chelsea Girls réalisé par Andy Warhol en 1966. Warhol a choisi la plupart des actrices parmi les résidentes de l’hôtel, dont les Warhol Superstar Edie Sedgwick, Viva, Larry Rivers, Isabelle Collin Dufresne (Ultra Violet), Mary Woronov, Holly Woodlawn, Andrea Feldman, Nico, Paul America, et Brigid Berlin.
  • 9 semaines 1/2 (1986) d’Adrian Lyne, le célèbre film avec Mickey Rourke
  • Sid et Nancy (1986) d’Alex Cox, retraçant le décès de Nancy Spungen en 1978, dans la chambre n°100 de l’hôtel Chelsea, vraisemblablement poignardée par son petit ami, Sid Vicious, bassiste des Sex Pistols.
  • Léon (1994) de Luc Besson avec Jean Reno
  • Party Monster: The Shockumentary (1996)
  • Midnight In Chelsea (1997) dirigé par Mark Pellington, clip d’une chanson de Jon Bon Jovi
  • Chelsea Walls (2001) d’Ethan Hawke
  • Pie in the Sky the Brigid Berlin Story (2002) qui raconte les retrouvailles de Brigid Berlin et de Richard Bernstein à l’hôtel
  • L’Interprète (2005) de Sydney Pollack
  • Chelsea on the Rocks (2008) d’Abel Ferrara
  • De nombreux épisodes de la série télévisée de PBS, An American Family y furent tournés en 1973.

L’hôtel a aussi servi de refuge à bon nombre de musiciens : The Libertines, Tom Waits, Patti Smith, Virgil Thomson, Dee Dee Ramone des The Ramones, Henri Chopin, John Cale, Édith Piaf, Joni Mitchell, Marty Connolly, Bob Dylan (qui y a écrit Sad Eyed Lady of the Lowlands), Janis Joplin, Jimi Hendrix, Sid Vicious, Richard Hell, Ryan Adams, Jobriath, Rufus Wainwright, Abdullah Ibrahim/Sathima Bea Benjamin, Leonard Cohen, Keren Ann, le groupe The Kills et Anthony Kiedis (des Red Hot Chili Pepper). Il est d’ailleurs cité dans un nombre impressionnant de chansons.

De nombreux plasticiens y ont aussi vécu, certains payant leur loyer avec leurs œuvres et elles y sont encore (Un Déjeuner sur l’herbe pointilliste d’Alain Jacquet, Dutch Masters de Larry Rivers, un buste d’Harry Truman par Rene Shapshak, ainsi que des œuvres de Daniel Spoerr) Elizabeth Peyton fit sa première exposition dans l’une des chambres de l’hôtel. Les visiteurs devaient demander la clé à la réception.

Citons encore parmi les anecdotes que certains rescapés du Titanic y ont été accueilli, l’hôtel étant situé près du dock où le paquebot devait accoster.

Y séjourner

L’hôtel Chelsea est un hôtel moderne, entièrement rénové mais qui a conservé son caractère mythique. Les chambres ont été refaites mais gardent une véritable âme. Vous pouvez en voir quelques unes sur le site de l’hôtel à cette adresse : http://www.hotelchelsea.com/
Vous pouvez y réserver une chambre, mais aussi lire l’histoire de l’hôtel et ce en plusieurs langues, dont le français.
Des visites sont parfois organisées, car les nouveaux gérants ont conscience de la valeur historique et de la richesse culturelle du passé de l’hôtel. Alors pourquoi ne pas passer un petit séjour sur les traces des plus grands artistes ?

Related Posts with Thumbnails