Musée National des Amérindiens

Publié le 22 Déc 2016

Musée amérindien

La visite du Musée National des Amérindiens s’impose au cours de votre voyage à New York. C’est une expérience unique qui vous permet de découvrir un pan de l’histoire de l’Amérique.

Déjà le bâtiment a de quoi vous séduire avec ses formes arrondies, qui évoquent sans conteste une falaise sculptée par la nature et les éléments au fil du temps.

Vous pouvez vous y rendre à tout moment sans avoir besoin de réserver des billets, puisque l’entrée est gratuite. Le site omniterra a également fait une sélection de musées à visiter lors de votre séjour à NYC.

 

Un hommage aux Amérindiens

En 1989, le Congrès Américain vote une loi pour créer le Musée National des Amérindiens. Il est consacré à l’histoire des Indiens d’Amérique du Nord pour leur rendre hommage.

Le musée est construit sur les restes du Fort Amsterdam. À l’origine, il devait permettre aux Hollandais de protéger le port à proximité de la Nouvelle Amsterdam. Il est devenu un lieu de rencontre et d’échange entre les Hollandais et les Amérindiens.

Pour vous y rendre, prenez la ligne de métro 1 à South Ferry ou les lignes 4 ou 5 à Bowling Green. Durant votre trajet, vous apercevez le musée qui se trouve sur le côté droit de State Street.

 

Un voyage dans le temps

Depuis sa création, le Musée National des Amérindiens s’est constitué un véritable trésor. Au cours de votre visite, vous aurez la chance d’admirer des sculptures, des peintures ou encore des vêtements qui appartiennent aux Indiens d’Amérique du Nord.

Cette exposition permanente se tient dans une salle ovale intitulée Infinity of Nation. Les différents objets sont classés par territoire, puisque les groupes d’Amérindiens ont chacun leur propre identité.

 

Les différents territoires d’Amérindiens

Une robe de mariée d’une riche dame d’Omaha trône au milieu de la salle. Ce peuple ainsi que les Absaalooke sont en effet originaires du centre des Etats-Unis. Vous y trouvez aussi le cadeau offert aux hommes après chaque évènement militaire important.

Il s’agit de la warrior robe qui est un manteau en peau de buffle et tous leurs victoires sont dessinées dessous. À savoir qu’il n’y a que deux modèles de warrior robe conservés en Amérique. Au cours de votre visite, vous noterez que chaque tribu a son propre signe distinctif.

Les Sémioles préféraient la couleur rouge tandis que les Lakata appréciaient plus le bleu. Il y a également ceux qui travaillaient plus facilement avec le bois alors que d’autres étaient plus aisés avec la pierre ou la céramique.