Zoom sur Philadelphia

Publié le 15 Fév 2017

Philadelphie, ou Philadelphia, est une ville en Pennsylvanie entre Washington DC et New York City. Ce mot est composé des deux mots grecs philèin et adelphos. Il peut signifier soit amitié pour un frère ou une sœur soit amour fraternel et sororal. Construite en 1682, la ville est devenue la cinquième municipalité la plus peuplée des Etats-Unis.

Plusieurs sites touristiques sont dignes d’intérêt puisque Philadelphia est à la fois un centre culturel, historique et artistique.


The Barnes Foundation

Le richissime pharmacien Albert C.Barnes apprécie particulièrement les peintures réalisées par des artistes européens. Au cours de son existence, il a collectionné des toiles impressionnistes et post-impressionnistes. Il possède alors des œuvres inestimables de Renoir, Monet, Van Gogh, Degas, Goya ou encore Picasso. Dans son testament, Barnes décrit les conditions de visite du musée d’art The Barnes Foundation ainsi que son but éducatif. C’est effectivement une école d’art qui se trouve actuellement au 2025 Benjamin Franklin Parkway.

Jusqu’en mai 2012, elle se trouvait à Lower Merion qui est une banlieue de Philadelphie. Outre les tableaux, les visiteurs ont l’occasion d’admirer des objets africains, de l’Egypte ancienne et des œuvres décoratives provenant de l’Amérique du Nord. Le musée est ouvert au public deux jours par semaines et seulement sous réservation.

 

Old City hall

Le Old City hall est érigé sur la côte est des Etats-Unis, dont la construction prend fin en 1791. L’architecture s’inspire du style grégorien selon le plan dessiné par David Evans. Le bâtiment était alors utilisé par la Cour Suprême des Etats-Unis jusqu’en 1800.

Cette période correspond à celle où Philadelphia était la capitale provisoire. L’immeuble est ensuite transformé en hôtel de ville par la mairie, jusqu’à ce que celle-ci construise le Philadelphia City Hall. A la fin du XVIIIe siècle, il est utilisé comme centre d’accueil pour les immigrants.

 

Shofuso Japanese House and Garden

Il s’agit d’un jardin botanique qui abrite une maison traditionnelle japonaise du XIXe siècle. Celle-ci est d’abord construite dans la cour du Musée d’Art Moderne à New York en 1953. Elle est ensuite transférée au Parc Fairmont de Philadelphia en 1958. Shofuso Japanese est le symbole de l’amitié entre le Japon et les Etats-Unis marquant ainsi la paix d’après-guerre.

Il est bâti selon les techniques de construction japonaises et avec des matériaux qui ont été importés du Japon. Le célèbre peintre Hiroshi Senju a réalisé 20 peintures murales sur des parois coulissantes en papier de la maison. Une importante rénovation a également été faite en 1976 par une équipe d’artisan japonais.