Shopping à New York: 5 astuces pour faire de bonnes affaires

Publié le 02 Août 2016

Temple mondial de la consommation, New York regorge de magasins, boutiques et autres galeries commerciales. Bonne nouvelle pour les Européens, de très nombreux articles sont disponibles à des prix bien moins chers que les prix affichés chez nous.
Voici quelques astuces pour éviter les arnaques et faire de bonnes affaires à New York.

Méfiez vous des articles sans prix

Dans les grands magasins comme Macy’s ou Bloomingdale’s, les articles sont étiquetés avec leur prix et leur éventuelle réduction. Par contre, dans les boutiques plus petites, il n’est pas rare que les prix soient à demander directement au vendeur.
A ma connaissance, la loi de l’état de New York n’oblige pas un vendeur à afficher ses prix. Un prix peut donc varier en fonction de la tête du client et de l’honnêteté du vendeur.

Profitez des ventes à perte

Contrairement à l’Europe, la vente à perte n’est pas interdite aux États-Unis et il n’est pas rare de trouver des articles soldés à -80%. J’ai par exemple acheté une chemise à $65 alors que son prix initial était d’environ $175!

Profitez des marques américaines

Les marques américaines sont presque toujours moins chères aux USA qu’en Europe. Par exemple, un jean Levi’s 501 dont le prix avoisine les 90 euros en Europe se vends $60 à New York. Malgré la récente baisse de la monnaie européenne, le 501 ne vous coutera que 47 euros, c’est à dire quasiment la moitié du prix européen.

Attention aux prix hors taxes

Dans la plupart des magasins, les prix sont affichés hors taxes. Une TVA de 8,25% sera ajoutée à la caisse. Toutefois, les articles coutant moins que $110 ne sont pas assujettis à la TVA.

Si le total de vos achats s’élève à, par exemple, $200 mais qu’aucun article ne dépasse les $110, vous ne paierez pas de taxes sur le total non plus.

Faites attention à la douane

Désolé de casser l’ambiance, mais une chose à prendre en compte lors de votre shopping new-yorkais sont les lois du pays ou vous résidez. En effet, les pays imposent un maximum à ne pas franchir en matière d’achats effectués à l’étranger, même si ceux-ci sont à but personnel.

Pour éviter les déconvenues, pensez à consulter les lois en vigueur dans votre pays. De même, si vous avez dépassé le montant autorisé et qu’un douanier vous lance la phrase bête et méchante « Avez-vous quelque chose à déclarer? », déclarez vos achats, sinon il y a de fortes chances pour que le représentant des z’autorités ouvre votre valise, et vous gratifie d’une amende. Welcome back home 😉