New York, nouveau berceau des start-up ?

Publié le 21 Juin 2016

Ultra citadine et branchée, la capitale économique des États-Unis est véritablement en train de concurrencer la Silicon Valley sur le terrain de la création de jeunes pousses. Poussés par un environnement multiethnique où chaque coin de rues est autant de rencontres possibles, de plus en plus d’entrepreneurs viennent sur la côte Atlantique. Retour sur un match serré où le macadam défie les palmiers.

Reconquête et jeunes pousses dynamiques.

Si je vous dis Start-Up, je suis sûr que vous penserez plus au soleil californien qu’à un building new yorkais, non ? Même si « The Golden State » a vu naître les géants du web tels que Google ou Facebook, Big Apple est en train de se tailler une réputation importante dans le domaine des Start-Up.

Symptomatique de cette nouvelle vague, Foursquare a été récemment valorisée à 125 millions d’euros par Yahoo! Ouvert en février 2007, c’est sans nul doute l’installation de Google qui a redynamisé le secteur IT de la grosse pomme.

De nouveaux rendez-vous se sont ainsi créés, à l’instar  des North Brooklyn Breakfast Club, NY Tech Meetup et autres NYC Start-up Week-end, invitant les entrepreneurs à toujours plus de créativité et aussi à élargir leurs réseaux professionnels.

Start-up New York - Bureau Google

Vue des bureaux de Google NYC

New York n’est pas la Silicon Valley, c’est pour ça qu’ils l’aiment.

Ville de mélanges par excellence, berceau de nombreuses entreprises – tout spécialement dans le secteur des médias – NYC vous fait baigner dans un univers de rencontres et de nouvelles connaissances très propice à la création de start-up.

Mais les idées ne sont pas tout, et c’est pourquoi de plus en plus d’universités new-yorkaises axent des programmes autour de l’entrepreneuriat.
Chris Wiggins, professeur à la Columbia University donne souvent des conférences réunissant entrepreneurs du web et étudiants. Autre exemple, la firme de capital risque NYC Seed travaille en partenariat avec le Polytechnic Institute of New York University pour aider à mettre sur pieds des projets d’étudiants.

New York n’est pas la Silicon Valley et ne souhaite pas le devenir. Assumant fièrement ses différences, Big Apple connaît ses qualités et les met en avant pour continuer à devenir un haut lieu de la création de Start-Up.
Comme le dit Justin Shaffer, organisateur des North Brooklyn Breakfast Club, dont nous avons parlé plus haut : « S’il y a un point avec lequel NYC ne peut rivaliser avec la Silicon Valley, c’est le temps !« .

En savoir plus :