New York Underground: A la découverte du Bowery et de St Marks Place

Publié le 25 Fév 2016

Niché au sud de Manhattan, en plein coeur du Lower East Side, le quartier du Bowery n’est pas le plus fréquenté par les touristes. C’est un tort, car outre son atmosphère particulière, ce quartier possède de nombreux points d’intérêt. Cet article vous emmène au cœur du Bowery, temple de la mode et de la culture underground New Yorkaise depuis 50 ans.

Un peu d’histoire

Depuis la création de la ville, le Bowery a toujours été une terre d’accueil pour les nouveaux immigrants pauvres : Italiens, Irlandais, Polonais, Allemands et surtout Juifs, le quartier abritant historiquement une importante communauté Juive.

Lors de la seconde moitié du 20ème siècle, de nombreux artistes, musiciens et autres hippies furent attirés par les loyers modérés et l’ambiance décontractée qui régnait dans le quartier. Toutefois, l’insécurité se développa rapidement et jusqu’au milieu des années 1990, le Bowery était souvent considéré comme un quartier mal famé.

Depuis les années 1960, les environs du Bowery ont rassemblé de nombreuses générations d’artistes et de musiciens. Dans les années 70/80, la scène punk et hardcore New Yorkaise se fédérait autour du CBGB, salle mythique où se sont produits tous les groupes de l’époque, de Patti Smith aux Ramones en passant par les New Yorks Dolls.

De nos jours, si le Bowery a gardé un certain esprit bohème, le quartier s’est assagi et embourgeoisé. Outre les nouveaux immeubles d’habitation, on y trouve un nombre important de boutiques et de restaurants qui en font un quartier assez peu touristique mais très agréable à découvrir lors de votre séjour à New York.

Se rendre dans le Bowery

En métro, il est très facile de se rendre dans le Bowery : Descendez au choix à Bowery (ligne marron, trains J, M et Z), à Lower East Side – 2 Av (ligne orange, trains F et V) ou encore à Astor Place (ligne verte, train 6) qui se trouve à quelques dizaines de mètres seulement de St Marks Place et de Tompkins Square Park.

A voir, à faire…

Si vous arrivez du sud de Manhattan (du métro Bowery ou de Little Italy) remontez le Bowery à partir de Delancey Street. Prenez le temps de flâner en admirant l’Empire State Building au loin, tout en vous imprégnant de l’atmosphère particulière du quartier. Au 6 Delancey St se trouve le Bowery Ballroom, salle de concert réputée créée dans un magnifique bâtiment des années 1930.

Les fans de robes rétro et du style pin-up trouveront leur bonheur dans le nouveau magasin Bettie Page au 303 Bowery. Un peu plus loin se trouve le Bowery Poetry Club : Si vous aimez la poésie, le slam ou encore les open mic, ne manquez pas d’y faire un tour en soirée.

Quelques mètres plus au nord, au numéro 315, se tient la boutique du créateur John Varvatos, dans les murs du défunt CBGB. N’hésitez pas à entrer pour admirer l’intérieur de la boutique qui a gardé une partie de l’âme de l’époque du club. Aux murs, des centaines de vieilles affiches et des guitares électriques rappellent le passé du lieu.

Continuez votre route vers le nord: Un peu avant St Marks Place, vous ne raterez pas le 41 Cooper Square et son architecture pour le moins originale. Encore un block, tournez à droite: Vous êtes désormais sur St Marks Place qui, contrairement à ce que son nom indique, n’est pas une place mais une rue. Ici, les tatoueurs et autres magasins de vêtements plus ou moins originaux sont légion.

Au numéro 4 se trouvent les magasins Trash and Vaudeville, véritable institution de la mode alternative New Yorkaise. La légende raconte que c’est ici que Dee Dee Ramone acheta son célèbre blouson en cuir. N’hésitez pas à entrer y faire un tour, le magasin vaut largement le coup d’œil. Un peu plus loin sur le trottoir d’en face se trouve Seek and Destroy, autre
échoppe de fringues vintage, alternatives et originales. A voir aussi, même si on regrettera que le staff ne soit pas aussi sympa que chez Trash and Vaudeville.

Au bout de St Marks Place se situe Tompkins Square Park. Si actuellement, le parc a des airs paisibles, il n’en a pas toujours été ainsi: Il y a une trentaine d’années, ce parc était connu dans tout la ville pour abriter de nombreux toxicomanes et pour les crimes qui y furent perpétués.

Aujourd’hui, on y admirera ces ormes centenaires, dont notamment le Hare Krishna Tree au sud du parc, où le sage Indien Prabhupada fonda le mouvement Hare Krishna en 1966. Tompkins Square est également fort apprécié des propriétaires de chiens, qui se retrouvent tous les ans depuis 1990 pour le Tompkins Square Dog Run.

Voilà! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne visite du quartier lors de votre prochain voyage.