New-York : ville littéraire – partie 2

Publié le 20 jan 2010

Après une première partie consacrée aux célèbres librairies new-yorkaise ainsi qu’aux lieux idéaux où se prélasser avec un bon bouquin, nous consacrons cette deuxième partie aux écrivains représentatifs de la grosse pomme ainsi qu’aux lieux mythiques où ils ont vécus et où on peut encore espérer parfois les croiser !

Les lieux

De nombreux écrivains ont décidé à un moment ou un autre de leur vie d’élire domicile de manière plus ou moins permanente dans un hôtel. Deux d’entre eux à New-York ont servi d’adresse à bon nombre de romanciers (et d’artistes en tout genre) . C’est notamment le cas de l’Hôtel Plaza, dont nous vous avons déjà parlé dans un autre billet !

Moins chic, mais tout aussi mythique, le célèbre hôtel Chelsea a accueilli les écrivains Mark Twain, Dylan Thomas et Tennessee Williams. De nombreux cinéastes et musiciens y ont aussi vécu et il a servi de décor à certains films. C’est également dans cet hôtel que Sid Vicious, le sulfureux bassiste des Sex Pistols a assassiné sa petite amie Nancy Spungen en 1978. Mais ce n’est pas de la littérature et nous consacrerons un article à cet immeuble.

Gramercy Park est un quartier huppé, dont le parc est privé et qui a été habité par de nombreux écrivains et acteurs (mais que je ne connais pas, à l’exception de Richard Gere qui y fréquentait un club privé) Récemment, Le temps de l’innocence, adapté du roman d’Edith Wharton, y a été tourné.

Le Washington Square Park, en plein Village, représente aussi un lieu couru par de nombreux écrivains tels que Edith Wharton, Willa Cather, John Dos Passos et Mark Twain. Encore aujourd’hui, cette adresse est recherchée d’acteurs tel que Nicole Kidman ou Willem DaFoe.

Le quartier qui intéressera sans doute le plus les lectrices féminines est certainement Park Slope à Brooklyn où vit Paul Auster et sa femme Siri Hustvedt. Malheureusement, nous n’avons croisé la route ni de l’un ni de l’autre. Il paraît que dans ce quartier vivent également Jonathan Safran Foer et son épouse Nicole Krauss. En tout cas, c’est sûr qu’ils habitent aussi à Brooklyn.

Parmi les lieux mythiques, le cottage où vécut Edgar Allan Poe dans le Bronx peut, depuis 1917, se visiter. Le rez-de-chaussée a été réaménagé de manière fidèle comme à l’époque où l’écrivain y vivait et y a écrit Ulalume et Les cloches. Tandis qu’à l’étage, une exposition retrace sa vie. Le musée n’est ouvert que le week-end et est accessible via le métro ligne D et 4, station Kingsbridge.
Poe a également habité le Village dans Manhattan au 137 Waverly Place.

Les écrivains

De nombreux écrivains sont représentatifs de New-York. Citons-en quelques uns.

Edith Warthon

Appartenant à la haute société New-Yorkaise, elle écrivit de nombreux romans mettant en scène son milieu d’origine, qu’elle n’épargne pas. Fuyant son hypocrisie, elle s’installa plusieurs années en Europe.

Henry James

Né à New-York, il voyagea ensuite à travers le monde, et fut même naturalisé britannique. Le thème principal de son œuvre porte sur le contraste entre les mentalités américaines et européennes, notamment sur la liberté des jeunes femmes aux Etats-Unis.

Tom Wolfe

Sous des airs de dandy, ce new-yorkais, toujours très élégant dans un costume blanc, met à mal les idéaux de l’Amérique et n’hésite pas à écrire des romans satyriques et cruels, comme « Le bûcher des vanités », véritable brûlot visionnaire contre Wall Street ou « Moi, Charlotte Simons » qui met à nu la réalité des universités d’élites.

Truman Capote

Sudiste d’origine, il a mis New-York à ses pieds. Il disait d’ailleurs « Je peux briser la vie de n’importe qui à New-York si j’en ai envie » Il est l’écrivain de nombreux succès, dont De sang froid mais surtout Petit déjeuner chez Tiffany. Il a marqué les mémoires de son empreinte par ses frasques et notamment, en organisant le plus que célèbre bal en noir et blanc organisé au Plaza Hôtel.

Paul Auster

Certainement le romancier à qui tout le monde pense immédiatement quand on cite la grosse pomme ! Il paraît que les français l’adorent encore plus que les Américains ! La trilogie New-Yorkaise ou Moon Palace sont des vrais cris d’amour à cette énorme ville. Il n’y a pas de meilleur écrivain pour faire sa connaissance.

Francis Scott Fitzgerald

Tel le personnage principal de son roman Gatsby le magnifique, Francis Scott Fitzgerald a mené, avec son épouse Zelda, la grande vie, se baladant à travers Manhattan sur le toit d’un taxi, se baignant dans la fontaine du Plaza, brisant la glace des avertisseurs d’incendie pour illustrer qu’on a le feu au derrière etc. Malheureusement, la chute fut à l’image de l’ascension, brutale et Zelda finit sa vie internée.

Norman Mailer

Ecrivain de la rébellion, il est connu pour avoir manifesté de nombreuses oppositions au cours de sa vie, dont la dernière en date contre la présidence de Georges Bush, avant de décéder en 2007. Son roman le plus connu est Les nus et les morts. Il aimait tellement sa ville, qu’il avait posé sa candidature à la mairie de New-York en 1969 mais ne fut pas élu.

New-York grouille d’écrivains célèbres et moins célèbres. En plus de ceux-ci, on pourrait encore en citer d’innombrables, dont par exemple Marisha Pessl et Claire Messud, qui appartiennent à la nouvelle garde.

Bonne lecture !

Related Posts with Thumbnails